skip to content

Les cinq principaux risques de fraude que votre entreprise doit surveiller en 2023

Article

En 2022, la société s’est adaptée à la réalité de la pandémie de COVID-19 et la vie a graduellement repris son cours. Malheureusement, la crise d’envergure planétaire qui a sévi dans les dernières années a ouvert grand la porte aux fraudeurs. Les stratagèmes frauduleux continueront d’évoluer au même rythme que l’économie et la société. En effet, la récession qui se profile pourrait créer un contexte idéal où seraient réunis les trois éléments propices à la fraude : l’occasion, le mobile et la justification. 

Cet article traite de certaines circonstances qui ouvrent la porte à la fraude, des motivations et des justifications qui la sous-tendent ainsi que des meilleurs moyens pour permettre à votre entreprise d’atténuer les cinq principaux risques de fraude en 2023.

Selon un article publié par Comptables professionnels agréés du Canada, le détournement d’actifs constitue le type de fraude le plus fréquent. Le détournement d’actifs survient lorsqu’une personne au sein de l’entreprise profite de sa situation pour la voler. Voici quelques exemples courants de détournements d’actifs : 

  • Vol d’argent comptant, de services, de stocks, d’heures travaillées ou de propriété intellectuelle
  • Falsification de rapports et d’états financiers
  • Stratagèmes de commandes dont les paiements sont effectués par de faux fournisseurs
  • Usage abusif d’une carte de crédit d’entreprise pour payer des dépenses personnelles
  • Contrefaçon ou falsification de chèques

Selon la Society of Corporate Compliance and Ethics, en 2022, 86 % des cas de fraude concernaient une forme de détournements d’actifs. Il s’agit d’une hausse de 3 % par rapport à 2016, et nous prévoyons que cette tendance demeurera généralement constante. Prenez les mesures suivantes pour lutter contre le détournement d’actifs :

  • Effectuer des vérifications approfondies des antécédents des candidats avant l’embauche, des fournisseurs et d’autres partenaires potentiels;   
  • Alterner les tâches des employés au sein des comptes;
  • Réaliser des audits aléatoires des comptes d’entreprise; 
  • Ne pas accorder à un employé l’accès unique à plusieurs systèmes ou à l’ensemble de ceux-ci; 
  • Instaurer un système de freins et de contrepoids pour les tâches financières;
  • Procéder à l’examen aléatoire du respect des politiques d’approvisionnement;
  • Mettre en place un service d’assistance téléphonique de manière à encourager les employés à signaler les actes répréhensibles.

La cyberfraude constitue le plus grand risque de fraude à surveiller en 2023. La cybercriminalité a connu un essor pendant la pandémie, et cette tendance ne semble pas près de s'essouffler. Par conséquent, les petites et moyennes entreprises demeureront vulnérables aux cyberattaques. Selon le sondage mondial sur la fraude de BDO réalisé dans 131 pays en 2022, la cyberfraude représentait le type de fraude le plus fréquemment signalé avec 46 % des cas, suivie du détournement d'actifs avec 28 % des cas.

La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante a récemment déclaré que 45 % des entreprises avaient été victimes d'une cyberattaque aléatoire au cours de la dernière année et que 27 % d'entre elles avaient été directement visées. Plusieurs attaques ont été perpétrées au moyen de courriels frauduleux, de tentatives d'hameçonnage ou de logiciels malveillants. De plus, les tendances commerciales actuelles augmentent par inadvertance les risques de fraude et de cyberattaques et offrent de nouvelles avenues aux fraudeurs. Ces tendances comprennent notamment :

  • la numérisation des processus opérationnels;
  • la migration de données vers le nuage;
  • l'utilisation accrue des appareils mobiles;
  • le télétravail.

L'un des meilleurs moyens de réduire le risque de cyberfraude est de sécuriser l'infrastructure des TI. Que vous choisissiez d'impartir la gestion de vos réseaux informatiques ou de conserver cette tâche à l'interne, vous devez être au courant de ce qui se passe sur votre réseau et savoir détecter les activités suspectes au moment où elles se déroulent afin d'améliorer votre cyberrésilience. Mieux vous connaîtrez les risques associés à votre entreprise, meilleures seront les mesures de sécurité que vous mettrez en place. Procéder à une évaluation des cyberrisques de votre entreprise constitue un excellent point de départ. Heureusement, l'équipe des Services en cybersécurité et juricomptabilité numérique de BDO peut vous aider à cet égard.

Au cours des dernières années, nous avons été témoins de la résilience des gens face à l'adversité, mais que se passe-t-il lorsque nous devons affronter trop d'épreuves? La pression peut parfois nous pousser à prendre des décisions indues. La hausse récente des prix de pratiquement tous les biens et services, tout comme la menace de récession qui plane au-dessus nos têtes, peuvent nous rendre plus susceptibles d'avoir recours à d'autres moyens (plus ou moins moraux) pour gagner notre vie.

Nous avons désormais l'habitude de produire des tables de données dans notre salle à manger et d'effectuer des rapprochements bancaires dans notre lit. Il est donc impératif de tenir compte de l'évolution de nos méthodes de travail dans notre lutte contre la fraude commise par le personnel.

Nous devons modifier nos contrôles internes et mettre en place diverses mesures de surveillance par la direction afin d'atténuer les risques de fraude commise par le personnel. Le télétravail peut faciliter la transgression des contrôles en place, la falsification ou le contournement des approbations, ou encore la renonciation à poser des questions lorsque quelque chose cloche. Il importe de demeurer vigilant et de s'assurer que l'intégrité de l'entreprise n'est pas compromise. L'évolution de l'organisation du travail nous oblige à tenir compte à la fois des employés qui sont au bureau et de ceux qui travaillent à la maison.

Les perturbations de la chaîne d’approvisionnement sont devenues chose courante, tant pour les produits alimentaires que pour les automobiles ou les matériaux de construction. Ces problèmes font qu’il est de plus en plus difficile et coûteux d’obtenir certains produits. Les problèmes de la chaîne d’approvisionnement sont ressentis par tous et au sein de tous les secteurs d’activité.

En ces temps difficiles et dispendieux, certains feront davantage preuve de créativité dans la gestion de leur approvisionnement en produits, en pièces et en matériaux. La fraude au sein de la chaîne d’approvisionnement concerne notamment la corruption, les fausses déclarations quant à la nature des marchandises, la fraude financière, la violation des sanctions et la collusion des soumissionnaires.

Les entreprises peuvent prendre les mesures suivantes pour atténuer ces risques de fraude : 

  • Contrôle diligent fondé sur les risques pour s’assurer que les distributeurs, les partenaires d’affaires et les agents sont tenus de respecter des normes de conduite élevées;
  • Analyse de la structure hiérarchique et des procédures de l’entreprise en matière d’obtention des approbations;
  • Mise en place et amélioration des contrôles pour contrer la fraude et la corruption au moyen d’évaluations des risques, notamment des contrôles comptables, de la formation, des politiques et des procédures;
  • Tests sur les transactions et les contrôles par l’entremise de ressources indépendantes et objectives bien au fait de l’entreprise, du secteur, de la culture d’entreprise, des pratiques commerciales et de la réglementation;
  • Évaluation, réévaluation et mise à jour de l’évaluation des risques de fraude et de corruption sur une base régulière afin de s’assurer que les systèmes sont constamment actualisés et renforcés.


Pour repousser les menaces de fraude, les entreprises doivent sans cesse analyser et rehausser leurs systèmes de gestion des risques de façon à être en bonne posture pour prévenir et détecter la fraude et, le cas échéant, lutter contre celle-ci.

La meilleure stratégie qu’a une entreprise pour s’assurer de continuer à prospérer et à servir ses clients avec succès consiste à maintenir ses activités et sa chaîne d’approvisionnement.

En raison des répercussions financières de la pandémie et de la menace d’une récession, la fraude en matière d’assurance devra être hautement surveillée en 2023. Des entreprises ou des particuliers pourraient décider de fournir des renseignements inexacts ou trompeurs dans le but d’obtenir une couverture d’assurance. Selon le rapport de 2022 sur la fraude en matière d’assurance de FRISS, certains des plus grands stratagèmes utilisés concernaient de fausses blessures, la non-divulgation de renseignements pertinents, des accidents orchestrés et la soumission de plusieurs demandes d’indemnisation pour le même incident. 

Les demandes d’indemnisation frauduleuses au titre d’une assurance ont des répercussions sur les clients honnêtes et le public. Il en découle des pertes financières indirectes pour les entreprises, une utilisation de ressources précieuses de la fonction publique et une prise en charge du fardeau financier par les sociétés d’assurance. Ce type de fraude tend également à créer un effet d’entraînement et à mener rapidement à une hausse des primes.

BDO peut vous aider

BDO s’engage à aider les propriétaires d’entreprise à comprendre les activités fraudeuses dont leur entreprise pourrait être victime, à quantifier les pertes potentielles qu’elle pourrait subir et à discuter des mesures à mettre en place pour atténuer ces risques. 

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de la protection contre la fraude au sein de votre entreprise et de la détection de celle-ci, communiquez avec :

Notre site utilise des témoins nous permettant de vous offrir un service plus réactif et personnalisé. En consultant notre site, vous acceptez l'utilisation des témoins. Veuillez lire notre déclaration de confidentialité pour en savoir plus sur les témoins que nous utilisons et sur la façon de les bloquer ou de les supprimer.

Accepter et fermer