Simplifier les audits dans un environnement de comptabilité complexe

25 janvier 2021

Tous les chefs d’entreprise et les membres de comité d’audit souhaitent que les audits se déroulent sans heurts. Ils ne méritent pas moins. Les délais dans les audits font perdre du temps et parfois de l'argent aux entreprises. Les comités d’audit doivent remplir leur rôle de gouvernance tout en respectant les échéances des déclarations.

Si seulement le contexte économique et les exigences en matière de présentation de l’information financière concordaient davantage. La comptabilité peut être très complexe et cela a un effet direct sur les audits.

Toutefois, les entreprises ont la possibilité de simplifier leur audit. Pour faciliter le déroulement d’un audit et maintenir une gouvernance solide, la direction et les comités d’audit devraient envisager les étapes simples suivantes.

Pourquoi la comptabilité est-elle devenue si complexe?

Trois raisons principales expliquent la complexification de la comptabilité.

Premièrement, les normes comptables elles-mêmes. Trois normes complexes essentielles sont entrées en vigueur ces dernières années. Elles portent sur les instruments financiers, les produits tirés de contrats et les contrats de location. En 2023, une norme supplémentaire fera son entrée; elle concerne la présentation des résultats financiers liés aux contrats d’assurance. Les entreprises devraient s’attendre à d’autres modifications des normes. Le Conseil des normes comptables internationales mène plusieurs projets qui changeront la présentation de l’information financière pour les entreprises.

Deuxièmement, la technologie a modifié le fonctionnement des entreprises. En effet, la présentation de l’information financière doit être adaptée aux nouvelles façons d’exercer ses activités et aux nouveaux types de transactions. Les professionnels en comptabilité analysent les meilleures façons de rendre compte des nouvelles réalités commerciales.

Troisièmement, la pandémie de COVID-19 a engendré de nouveaux scénarios de présentation de l’information financière. Entre les défis financiers et la réponse des entreprises et des gouvernements, le contexte économique actuel a mis en évidence des problèmes que bien des comptables d’expérience n’avaient jamais vus auparavant.

Est-ce la direction qui doit régler les problèmes liés à la complexité de la comptabilité?

Bien que l’auditeur examine les problèmes liés à la complexité de la comptabilité, il n’a pas de responsabilité à cet égard. La préparation des états financiers, y compris les questions comptables complexes, relève de la direction, qui devrait tout organiser avant que l’auditeur n’entre en jeu.

En fait, les exigences en matière d’indépendance pour les auditeurs interdisent à ceux d’une entité de lui donner un soutien comptable lors de transactions complexes. L’auditeur n’est pas le seul à devoir assurer le respect des règles en matière d’indépendance pour un audit. Cette responsabilité est partagée entre les auditeurs de l’entité, la direction et le comité d’audit. Si l’on a déterminé qu’il y a eu une faille dans les règles d’indépendance, l’entreprise pourrait devoir faire appel à de nouveaux auditeurs et obtenir un nouvel audit de ses états financiers (qui sont alors techniquement considérés comme n’ayant pas été audités).

Fournir une analyse solide à l’auditeur permet à ce dernier de tenir compte de tous les éléments et de mettre en doute la comptabilisation et les informations à fournir qui y sont liées. Cela peut améliorer la qualité des informations que l’entreprise transmet aux utilisateurs de ses états financiers. Lorsque les auditeurs prennent une trop grande part dans l’analyse comptable, l’indépendance est menacée. Cet état de fait constitue une menace liée à l’intérêt personnel et mine la capacité de l’auditeur à effectuer un audit fiable et de qualité.

Simplifier le processus d’audit

La direction, le comité d’audit et les auditeurs peuvent collaborer afin de faciliter le plus possible le processus d’audit. Quand vous ferez face à des éléments de comptabilité complexes, suivez ces quelques conseils pour simplifier l’audit :

  • Évaluer les ressources internes Le comité d’audit devrait lancer avec la direction et l’auditeur des discussions franches et ouvertes portant sur la capacité de l’équipe interne des finances à traiter les questions comptables complexes. Les équipes financières restreintes actuelles pourraient ne pas disposer de toutes les connaissances ou de l’expérience nécessaires pour traiter plusieurs des questions comptables complexes. Celles-ci comprennent la détermination des types de transactions qui devront faire l’objet d’un soutien comptable accru.
  • Trouver un soutien comptable à l’externe Repérer des ressources en matière de services-conseils en comptabilité externes à l’entreprise vers lesquelles la direction peut se tourner pour obtenir du soutien. Idéalement, il faut communiquer avec le conseiller avant que le besoin ne soit réel afin que l’équipe nécessaire soit déjà en place et ainsi éviter de retarder l’audit. Vos auditeurs peuvent vous conseiller des ressources en matière de services-conseils en comptabilité avec lesquelles ils ont déjà travaillé.
  • Communiquer rapidement avec la direction Le comité d’audit devrait questionner la direction au sujet de ces scénarios complexes très tôt dans le processus. Ainsi, il pourra être au fait de la gestion exercée par la direction et les auditeurs en ce qui concerne les risques associés aux questions comptables complexes.
  • Traiter les éléments complexes dès qu’ils se présentent Assurez-vous que le conseiller comptable ait terminé l’analyse avant que l’auditeur n’entre en scène. Demandez à l’auditeur de réviser le travail afin de s’assurer que le tout correspond à la conclusion atteinte. Cette démarche assurera le bon déroulement des audits et des examens trimestriels, car les questions complexes auront déjà été traitées.

Pour en apprendre davantage sur les Services-conseils en comptabilité de BDO et la façon dont ils peuvent vous aider à simplifier votre processus d’audit, communiquez avec Armand Capisciolto, associé national, Normes comptables chez BDO Canada.

Notre site utilise des témoins nous permettant de vous offrir un service plus réactif et personnalisé. En consultant notre site, vous acceptez l'utilisation des témoins. Veuillez lire notre déclaration de confidentialité pour en savoir plus sur les témoins que nous utilisons et sur la façon de les bloquer ou de les supprimer.