• Attestations d’équité

Des conseils objectifs et indépendants

Le devoir fiduciaire du conseil d’administration d’une entreprise expose les membres du conseil à une responsabilité considérable si une transaction n’est pas dans l’intérêt de ses actionnaires. Les attestations d’équité d’un expert en évaluation d’entreprises peuvent fournir l’assurance que la prise de décisions du conseil s’effectue de manière juste et raisonnable, tant dans les faits qu’en apparence.

En raison de la nature subjective de la détermination de la juste valeur et de son incidence sur les états financiers, et de la nécessité de se conformer à la législation en vigueur ou proposée au Canada et aux États-Unis, les entreprises doivent veiller à ce que les attestations d’équité soient préparées par un conseiller crédible, objectif et indépendant. Les conseils d’un spécialiste indépendant en matière d’évaluation peuvent accroître la légitimité des décisions du conseil, remplir l’obligation fiduciaire du conseil, et répondre aux besoins des actionnaires, des organismes de réglementation, des détenteurs d’obligations, des contreparties de la transaction ou des tribunaux, le cas échéant.

BDO a aidé des entreprises à déterminer l’équité de transactions, notamment des propositions de transaction, fusions ou acquisitions, dessaisissements, offres non sollicitées pour les actions de société ouverte et prises de contrôle hostiles. Nos experts en évaluation d’entreprises très expérimentés sont aptes à fournir des attestations d’équité indépendantes fondées sur des analyses objectives et indépendantes. Il s’agit non seulement d’une analyse d’évaluation, mais d’un examen complet de la structure financière de la transaction et d’une analyse de la nature de la contrepartie offerte, ainsi que de l’échéancier.

Nous fournissons des attestations d’équité indépendantes aux conseils d’administration en rapport avec divers événements et transactions, y compris :

  • Membres de conseils d’administration qui demandent des attestations d’équité indépendantes
  • Transactions de financement pouvant se traduire par une dilution de l’avoir des investisseurs actuels
  • Opérations entre apparentés et création d’un comité spécial
  • Attestations requises au titre d’un contrat obligataire ou d’un autre document de financement
  • Vente ou fusion sans processus formel
  • Transactions sans conseiller ou spécialiste en placements