Énoncé Économique De L’automne 2018

21 novembre 2018

Le 21 novembre 2018, l’honorable Bill Morneau a dévoilé l’Énoncé économique de l’automne 2018 du gouvernement fédéral. Dans le budget fédéral de 2018, le gouvernement avait annoncé qu’il procèderait à une analyse détaillée de la réforme fiscale américaine pour en déterminer les répercussions pour le Canada. Par l’intermédiaire de cet Énoncé économique, le gouvernement affiche ses couleurs et présente des mesures pour améliorer l’attrait du régime fiscal canadien au chapitre des investissements par les entreprises canadiennes.

télécharger

Quelles sont les répercussions de l’Énoncé économique de l’automne sur les principaux secteurs? Lisez les réflexions de quelques-uns de nos chefs sectoriels :

Mike Gillespie, associé et chef national, services au secteur de la fabrication :

Le dernier Énoncé économique du gouvernement fédéral se veut une riposte à la récente réforme fiscale américaine. Bon nombre des annonces abondent dans le sens des commentaires qui émanaient du secteur canadien de la fabrication. Mentionnons notamment : la possibilité de déduire immédiatement, aux fins de l’impôt, le coût complet du matériel et de l’équipement utilisés pour la fabrication et la transformation des biens, la mise en place de l’Incitatif à l’investissement accéléré, l’accélération du soutien à l’innovation en entreprise grâce à l’ajout de 800 M$ au Fonds stratégique pour l’innovation, et l’élimination des obstacles au commerce au sein du Canada.

Peter Matutat, associé et chef national, services au secteur des technologies et des sciences de la vie :
Afin d’améliorer l’attrait du régime fiscal canadien, le plus récent Énoncé économique du gouvernement fédéral a annoncé des mesures pour stimuler les investissements dans le secteur des technologies. Parmi les principales mesures, mentionnons : l’ajout de 800 M$ au Fonds stratégique pour l’innovation afin d’aider les entreprises en matière de recherche et développement et l’Incitatif à l’investissement accéléré, qui permettra aux entreprises de déduire une grande part du coût des biens nouvellement acquis lors de l’année pendant laquelle un investissement est effectué. Notons également l’apport de 50 M$ pour augmenter le capital de risque à l’intention des entreprises des technologies propres par l’intermédiaire de l’Initiative de catalyse du capital de risque et l’élimination des obstacles au commerce au sein du Canada.