Importance des comités consultatifs

octobre 2016

Pour toute nouvelle entreprise, il faut une bonne idée, de l’argent, une grande passion et de l’huile de coude pour se tailler un bel avenir. Toutefois, pour franchir le cap, celle-ci devra également faire appel à un bon jugement et des conseils judicieux.

S’ils sont bien constitués, les comités consultatifs représentent une précieuse source de connaissances et de perspectives pour les entrepreneurs et les petites équipes de direction de sociétés privées. Avec les bons conseillers, ces comités fournissent aux petites entreprises une solide capacité concurrentielle stratégique, les aident à axer leurs efforts sur leurs objectifs tout en innovant et les poussent vers la croissance tout en devenant de plus en plus productives.

Les comités consultatifs se distinguent des conseils d’administration dont le mandat couvre la responsabilité juridique de servir les actionnaires. Plus petits et moins formels, leurs membres participent fréquemment aux conversations touchant les activités quotidiennes tout en dispensant des conseils stratégiques.

Certains comités consultatifs n’offrent pas de rémunération à leurs membres, d’autres peuvent les indemniser par des versements en espèces ou des paiements en capitaux propres. En principe, les membres d’un comité consultatif n’assument pas les mêmes responsabilités juridiques, obligations fiduciaires ou autres charges que leurs homologues du conseil d’administration.

Proposition de valeur

Au sein de petites entreprises, l’exploitation demeure la préoccupation de la plupart des entrepreneurs et des équipes de direction. Ils consacrent tous leurs efforts pour maintenir l’entreprise à flot, ce qui leur laisse peu de temps pour développer une approche stratégique globale. Aussi, un comité consultatif vient aider une équipe de direction lorsque les activités s’avèrent plus compliquées et qu’il faut dans la foulée contrôler la vision fondamentale de l’entreprise. Cette fonction est particulièrement importante dans le paysage économique actuel puisque la technologie et la globalisation engendre une accélération sur le marché.

Qu’il s’agisse d’un conseil d’administration ou d’un comité consultatif, le but est de mettre en place une procédure formelle de supervision qui apportera à une entreprise la discipline nécessaire en forçant l’équipe de direction à observer l’organisation de manière objective, à décider de l’adéquation du modèle commercial et à suivre l’état du marché.

Les avantages d’un comité consultatif bien composé sont incontestables. D’après un sondage de la Banque du développement du Canada réalisé en 2014, ce type de comité améliore à la fois les ventes et la productivité. La banque a comparé deux groupes de petites entreprises des années 2001 à 2011. Les entreprises ayant fait appel à des comités consultatifs ont déclaré une hausse moyenne des ventes de 24 % sur les organisations qui s’en sont abstenues. De la même manière, en termes de productivité, le premier groupe, calculé à l’aide du taux de vente par rapport au nombre d’employés, devançait de 18 %) en termes de productivité le second.

Malheureusement, la BDC a également conclu que seulement 6 % des entrepreneurs canadiens faisaient appel à un comité consultatif. Ce chiffre est particulièrement faible lorsqu’on le compare au taux de satisfaction (80 %) que ces comités ont enregistré dans le cadre du sondage Les comités consultatifs: un atout incontestable pour les PME canadiennes, mars 2016.

Compromis

Un bon comité permettra de s’assurer que l’entreprise suit sa trajectoire stratégique et l’aider à identifier et atténuer les risques. Les comités consultatifs sont souvent les prédécesseurs des conseils d’administration pleinement établis. Lors de la constitution d’une entreprise, ils mettent en place la structure et permettent de démontrer aux investisseurs que l’essor de l’entreprise est au centre des préoccupations des fondateurs.

En contrepartie des conseils et de l’appui du comité, les fondateurs doivent être prêts à partager les informations et faire preuve d’un niveau inédit de transparence. Les membres du comité doivent être aussi rapidement que possible mis au courant des problèmes de l’entreprise. Cela exige des fondateurs qu’ils adoptent un régime de communication plus formel que les conversations ponctuelles auxquelles ils sont habitués.

L’équipe de direction d’une petite entreprise n’est pas tenue d’accepter les conseils du comité consultatif. Toutefois, le comité consultatif doit être respecté et reconnu. La direction et les membres du comité doivent être sur la même longueur d’onde quant à la vision stratégique. Le but du comité est de soutenir les objectifs à long-terme de l’entreprise, ce qui peut produire des divergences d’opinion avec la direction.

Composition

De par leur nature, les entrepreneurs sont des personnes motivées et autonomes. Certains d’entre eux peuvent trouver difficile de devoir partager des renseignements confidentiels sur l’entreprise. Par conséquent, pour siéger à leur comité consultatif, les entrepreneurs doivent choisir des personnes qu’ils respectent et avec lesquelles ils sont à l’aise, sans pour autant que ce soit de vieux amis. Les entrepreneurs doivent être à l’affût de valeurs qui correspondent aux leurs, sans oublier que leur entreprise tirera de plus grands avantages de conseillers impartiaux dotés d’une précieuse expertise.

Il serait bon d’élaborer une grille de compétences pour le comité, de la même manière qu’une entreprise produirait une grille pour sa propre équipe de direction. Parmi les compétences importantes, une petite entreprise devrait ajouter la maîtrise du secteur financier et l’expertise dans le domaine juridique. Néanmoins, elle ne doit pas oublier que les connaissances sectorielles et l’expertise industrielle jouent un rôle clé lors des premières étapes du développement de l’entreprise.

Les futurs membres peuvent être d’anciens entrepreneurs pour qui l’effervescence suscitée par la création d’une nouvelle entreprise est une source d’épanouissements, des hommes d’affaires établis qui cherchent à laisser leur marque, voire des administrateurs de sociétés ouvertes expérimentés qui cherchent à jouer un rôle pratique dans un environnement dynamique.Néanmoins, les membres du comité doivent avoir une connaissance raisonnable du secteur concerné, mais le groupe sera, par définition, probablement moins diversifié que le conseil d’administration dont l’étendue des enjeux est plus vaste.

Un comité consultatif devrait avoir un horizon assez vaste pour offrir des points de vue différents et des expériences diversifiées, tout en étant d’une taille réduite pour pouvoir régler chaque question rapidement. Le mandat d’un comité consultatif tend à être plus souple que celui d’un conseil d’administration. La durée moyenne de ce mandat est de trois ans, voire moins.

La marche à suivre devrait être présentée et expliquée à chaque nouveau membre du comité lors du recrutement. L’objectif est de s’assurer que chaque membre ait la même connaissance de la vision et du mandat de l’entreprise. En outre, chacun doit avoir obtenu les renseignements sur les parties prenantes, l’historique de l’entreprise, les risques perçus, les projets et la stratégie ainsi qu’un plan détaillé des attentes de l’équipe de direction vis-à-vis des membres du comité.

Lorsqu’il est bien établi, le comité consultatif apporte à l’entreprise une forte valeur ajoutée et permet aux fondateurs d’en assurer le contrôle tout en sachant que le comité partagera certaines responsabilités.


Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec votre bureau
local de BDO
ou :

Peter Matutat, CPA, CA
Associé, Chef nationale en technologies et sciences
de la vie
905 946 5470
pmatutat@bdo.ca

Brion Hendry
Associé, CPA, CA
905 946 5419
bhendry@bdo.ca

À propos de BDO

BDO, un des cabinets comptables de premier plan au Canada, offre des services en matière de certification, de comptabilité, de fiscalité et de conseils. En tant que membre du réseau de BDO International, qui est présent dans plus de 150 pays et 1 400 bureaux, BDO fournit des services transfrontaliers de façon uniforme et sans heurt à des clients dont les besoins dépassent leurs propres frontières.

Au sujet des l’équipe des secteurs de la technologie et des sciences de la vie de BDO

Chez BDO, nous disposons d’une équipe spécialisée dans le secteur des technologies et des sciences de la vie. Dotés d’une grande expertise, de solides connaissances de l’industrie et d’un sens des affaires hors pair, nous pouvons contribuer au succès de votre entreprise. Peu importe où vous en êtes dans votre croissance, nos professionnels sont là pour vous aider et trouver des solutions à vos problèmes, que votre entreprise soit en démarrage ou qu’elle aspire à être cotée en bourse. Notre équipe du secteur des technologies et des sciences de la vie est présente sur les marchés clés au Canada et réunit les ressources internationales de notre réseau BDO, qui compte plus de 1 300 bureaux répartis dans plus de 150 pays partout dans le monde. Nous avons le sens de l’entrepreneuriat, nous connaissons bien les enjeux auxquels vous faites face, et nous nous engageons à vous fournir un service exceptionnel.