Résumé du T1 en fusion et acquisition : Capital-investissement

17 mai 2019

Les vents contraires des trimestres précédents ont persisté au T1 2019. L'incertitude à l'égard du Brexit et des négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine ainsi que le ralentissement de la croissance dans la plupart des pays développés a persisté. Dans ce contexte, la Réserve fédérale américaine et la Banque du Canada ont adopté une position plus conciliante à l'égard de la politique monétaire afin de hausser davantage les taux jusqu'à ce que l'incertitude cesse de peser sur les marchés. Toutefois, malgré une certaine tiédeur de l'optimisme ambiant, il n'y a pas lieu de paniquer.

Ces conditions ont eu une incidence sur le marché des fusions et acquisitions, et le volume de transactions est passé de 513 au T4 2018 à 322 au T1 2019. Pour de nombreuses transactions importantes, les acheteurs potentiels préfèrent adopter une approche attentiste afin de connaître l'issue de ces questions macroéconomiques avant de poursuivre leur récent rythme record. À notre avis, même si ces facteurs macroéconiques risquent d'entraver les transactions les plus importantes, un ralentissement potentiel n'aura pas une incidence proportionnelle au volume de transactions sur le marché intermédiaire. Cette perception, conjuguée à la quantité importante d'emprunts et de capitaux propres à déployer, fait en sorte que le volume de transactions du marché intermédiaire pourrait demeurer élevé à l'avenir.

Le ralentissement de la croissance économique pourrait entraîner une réduction des multiples de transactions payés pour les entreprises à capital fermé. Même si les réserves de capital-investissement devront en définitive être déployées ou retournées aux investisseurs, nous estimons que les multiples de transactions moyens pourraient reculer par rapport à leurs niveaux élevés en raison de la baisse des prévisions de rendement cible des sociétés. Les investisseurs semblent écouter le mantra d'Howard Marks et décider d'aller de l'avant tout en faisant preuve de prudence. Pour aider à réduire le risque actuel et futur, une vérification diligente financière et fiscale accrue a été réalisée pour les transactions de différentes tailles. Les fournisseurs doivent se préparer à faire face à ce fardeau accru et obtenir les conseils de professionnels avant de se lancer sur le marché afin d'accélérer le processus de transaction et réduire le risque à la conclusion.

Principale transaction :

La principale transaction au T1 2019 est l'acquisition, par une société de capital-investissement américaine, d'une société de logiciels spécialisée dans la création de solutions pour les véhicules automobiles destinés à des clients en Amérique du Nord. Comme le fournisseur désirait réaliser une transaction accélérée, on a fait appel à BDO au milieu du processus afin de préparer un rapport sur la qualité des bénéfices et une analyse du fonds de roulement et d'apporter son soutien au fournisseur tout au long de l'étape de la vérification diligente. Le rapport sur la qualité des bénéfices préparé par BDO a été distribué à un nombre limité de parties avant la soumission de la lettre d'intention. Toutes les parties ont donc disposé d'un ensemble homogène de faits, ce qui a pratiquement évité aux acheteurs potentiels d'avoir à renégocier les conditions après la soumission de la lettre d'intention. L'envoi du rapport sur la qualité des bénéfices et de l'analyse du fonds de roulement aux acheteurs a permis de réduire grandement le temps requis pour effectuer la vérification financière diligente, et la transaction a été conclue 60 jours après l'acceptation de la lettre d'intention. L'acheteur a fait appel aux services d'une autre société pour effectuer la vérification diligente pour examiner le rapport sur la qualité des bénéfices et l'analyse du fonds de roulement, mais cet examen était beaucoup plus succinct et ciblé qu'un examen complet.

Cette transaction met en lumière le rôle de la vérification diligente dans les transactions modernes puisque les sociétés ne sont pas à l'aise de s'appuyer uniquement sur les états financiers audités; elles désirent pouvoir compter sur une vérification diligente financière et opérationnelle supplémentaire lorsque le risque systémique est plus élevé. Un rapport de Merrilcorp portant sur l'avenir de la vérification diligente indiquait que la préparation continue représentait le deuxième facteur en importance pour les marchés des fusions et acquisitions, 25 % des parties aux transactions en Amérique du Nord ayant désigné ce facteur comme étant le plus important pour eux. Nous estimons que cette tendance devrait se poursuivre et prendre de l'ampleur pour 2019 et par la suite.

Transactions transfrontalières

Transactions par industrie

Volume des transactions