Les cinq principales raisons pour lesquelles IFRS 9 porte sur les processus plutôt que la comptabilité

décembre 2016

L’IFRS 9 a provoqué une onde de choc dans le secteur financier et pour cause : entre autres choses, elle modifie fondamentalement, la méthode selon laquelle les entités doivent analyser les prêts en ce qui concerne la dépréciation. Cette publication énumère les cinq principales questions liées au processus et aux systèmes à prendre en compte pour adopter avec succès un modèle de dépréciation fondé sur les pertes de crédit attendues. Son contenu intéressera tout particulièrement les caisses de crédit, les banques et les prêteurs privés.

Télécharger la publication complète