La grande démission : comment la pénurie de main-d'œuvre engendre-t-elle un risque accru pour les entreprises?

02 février 2022

Nous nous trouvons au cœur de la « grande démission », phénomène qui se traduit par le départ de travailleurs à un rythme sans précédent. Parallèlement, les employeurs ont du mal à remplacer ces travailleurs, car plusieurs d'entre eux ont choisi de changer de carrière, de revoir leurs priorités, de déménager ou de tout simplement quitter le marché du travail. Selon Statistique Canada, les postes vacants, dans l’ensemble des secteurs d’activité, ont atteint un niveau record au troisième trimestre de 2021, en hausse de plus de 62 % par rapport à l'année précédente.

La pandémie a amené les gens à prendre en considération des facteurs tels que le piètre équilibre travail-vie personnelle, le manque de flexibilité des horaires, l'instabilité des services de garde et l’imprévisibilité du virus, de même qu’à repenser leur façon de travailler et l’endroit où le faire. En conséquence, on assiste aujourd’hui à une grande concurrence en matière de talents à l’échelle mondiale, ce qui a permis aux travailleurs de trouver les moyens d'agir et aux demandeurs d'emploi de saisir de formidables occasions. Désormais, pour recruter et retenir les talents, les employeurs doivent trouver de nouvelles façons de faire les choses, au risque de perdre des travailleurs et de mettre en péril leur capacité à en recruter de nouveaux.

Les changements apportés par les entreprises pour attirer et retenir la main-d'œuvre sont novateurs et attrayants. Cependant, ils comportent également d’importants risques organisationnels, notamment en matière de cybersécurité et de sécurité des entreprises, d'incidence sur la réputation comme sur la marque et d'exigences au chapitre de la gouvernance d'entreprise. Il est temps pour les chefs d'entreprise de réévaluer leur profil de risque et d'investir dans des structures à l’interne pour repérer, mesurer et répondre aux risques.

Nous présentons ci-dessous quelques-uns des domaines comprenant les risques les plus importants pour votre entreprise découlant de la pénurie de main-d'œuvre et de notre nouvelle façon de travailler.

Recrutement de nouveaux talents : Éviter de mettre de côté la sécurité et la qualité pour l’obtention d’un gain rapide

En raison de la pénurie de talents, il est souvent essentiel qu'un nouvel employé soit embauché le plus rapidement possible. Cependant, il peut s’avérer très risqué d'accélérer le processus d'embauche, surtout si la sécurité ou la qualité ont été mises de côté au profit de la rapidité du processus.

L’équipe des ressources humaines peut être tentée de prendre des raccourcis en évitant la vérification préalable des candidats potentiels afin d'obtenir un avantage concurrentiel ou pour embaucher un employé qui peut commencer à travailler immédiatement. L’évaluation de la formation, des compétences techniques, de l'expérience pratique et même de l'adéquation culturelle pourrait être omise par une équipe prête à tout pour pourvoir les postes vacants. Lors de l'intégration des employés, le processus pourrait être précipité, et les politiques et la formation sur la sensibilisation de l'entreprise ignorées, ce qui entraînerait des risques importants pour votre entreprise.

Principaux risques à prendre en considération :

  • Embauche du mauvais candidat – Quels sont les risques pour une entreprise qui embauche le mauvais candidat plutôt que de laisser un poste vacant? Les risques sont coûteux et peuvent inclure une perte de temps et de productivité, un mauvais service à la clientèle et même une réputation ternie auprès de la clientèle. Le mauvais candidat peut également nuire à l’esprit d'équipe par un comportement toxique. Le repérage et la détermination des risques peuvent aider à prendre des décisions éclairées concernant le processus d'embauche. Une évaluation complète ne sera peut-être pas nécessaire pour chaque candidat ou chaque poste, mais vous devez déterminer quels risques vous êtes prêt à prendre.
  • Fraudes commises par le personnel et inconduite – Les employés qui commettent des fautes, notamment des fraudes, sont généralement des récidivistes. En effectuant une évaluation adéquate, il vous sera possible d’éviter de recruter un employé qui a commis des actes inappropriés ou une fraude chez un ancien employeur afin qu’il ne puisse pas recommencer dans votre entreprise. Apprenez comment détecter les signaux d’alerte au sujet d’un candidat en cliquant ici (anglais).

Solutions à mettre en œuvre :

  • Éviter de prendre des raccourcis et d'ignorer les risques. Effectuer l’évaluation adéquate et procéder à une vérification des antécédents pour les postes importants, par exemple les employés ayant accès à des fonds ou à d'autres biens de valeur ou ceux qui doivent occuper des postes de direction.
  • Poser des questions difficiles lors de l'entretien. Vous pourriez être trop occupé à attirer des talents ou à parler des avantages qu'offre votre entreprise pour poser les questions susceptibles de mettre en évidence les problèmes potentiels d'un candidat.
  • Si le délai d'embauche est une préoccupation, il vous faut revoir votre processus. À titre d’exemple, la vérification des antécédents des candidats à fort potentiel pourrait être effectuée plus tôt dans le processus. S’assurer que les offres d'emploi prévoient la possibilité de résilier le contrat en cas de découverte d'un problème lors de la vérification des antécédents. Vous pourriez confier les procédures à des fournisseurs fiables si votre équipe des ressources humaines à l’interne n'a pas la capacité d'accélérer le processus d'embauche.
  • Les professionnels de l’équipe Contrôle diligent sur le plan des enquêtes de BDO peut vous aider. Nos professionnels peuvent évaluer la réputation des entreprises et des particuliers avec lesquels vous comptez faire affaire (notamment par un contrôle des antécédents juridiques et financiers et une vérification sur les réseaux sociaux).

Gestion des employés : Quels sont les risques pour mon entreprise?

Les postes clés vacants représentent un risque énorme pour la sécurité et la viabilité d'une entreprise. Lorsque le nombre de postes vacants augmente, les employés en poste doivent prendre le relais, ce qui augmente leur charge de travail. Une telle situation peut mener à un épuisement professionnel ou à un surmenage et entraîner des raccourcis dans les contrôles internes ou, pire encore, à une rationalisation de la fraude contre l'employeur en guise de compensation pour le stress supplémentaire.

N'oubliez pas que les organismes de réglementation et les parties prenantes ne tiendront pas compte du manque de personnel, car l’entreprise demeurera toujours responsable des erreurs commises et des lacunes de ses contrôles internes.

Principaux risques à prendre en considération :

  • La cybersécurité – Lorsqu'ils sont pressés et épuisés, les employés sont moins susceptibles de poser des questions ou de mener une enquête approfondie sur la légitimité des courriels d'hameçonnage ou d'autres attaques. Le personnel surchargé peut faire de son mieux pour gagner en efficacité, ce qui l'amène souvent à contourner les contrôles de processus sécurisés (par exemple, en donnant indûment à des collègues une autorisation de connexion ou un pouvoir d'approbation). En outre, les employés qui travaillent à domicile peuvent engendrer un cyberrisque important en laissant leurs ordinateurs sans surveillance, en enregistrant des données sensibles sur des appareils personnels ou en omettant de sécuriser un espace de travail partagé avec d'autres personnes.
  • L'inconvénient du télétravail – L'absence de supervision directe peut rendre difficile la détection des fraudes et des vols commis par les employés, ainsi que d'autres comportements inappropriés. Les employés peuvent être tentés d'utiliser le temps et les ressources de l'entreprise à leurs propres fins ou d’effectuer des tâches personnelles occasionnelles. De plus, les employés qui travaillent à domicile depuis longtemps peuvent se sentir moins responsables envers leurs collègues ou leur employeur et être plus enclins à commettre des fraudes.

Solutions à mettre en œuvre :

  • Renforcer les contrôles et les protocoles relatifs à la sécurité et fournir une formation adéquate. S’assurer que les employés reçoivent une formation adéquate pour les tâches supplémentaires qu'ils assument. La formation ne doit pas se limiter à l'étape de l'intégration. Elle doit être continue tout au long du parcours de l’employé au sein de l’entreprise et correspondre à l'évolution de ses responsabilités.
  • Est-il possible d’effectuer des aménagements supplémentaires ou de réaliser des gains d'efficacité opérationnelle pour améliorer les méthodes de travail et alléger la charge de travail de votre personnel? Envisager des solutions numériques et des solutions d'automatisation pour permettre à vos employés de travailler plus efficacement.
  • Les experts pluridisciplinaires de BDO sont spécialisés en cybersécurité, en services-conseils en matière d'opérations et de risques ainsi qu'en juricomptabilité; nos professionnels peuvent travailler avec vous pour créer des solutions sur mesure pour votre entreprise.

Roulement de personnel : Quels sont les risques pour mon entreprise?

Étant donné qu’un grand nombre d’employés quittent leur emploi, les entreprises doivent maintenant s'inquiéter des risques liés au roulement de personnel. Un taux de roulement élevé peut nuire aux entreprises, car il est coûteux de perdre des employés productifs et des connaissances organisationnelles précieuses, puis d’avoir à former de nouveaux employés. Il peut également avoir une incidence négative sur la réputation de l’entreprise au sein du marché. Les dirigeants doivent chercher des moyens d'améliorer l'engagement, la rétention et la loyauté des employés.

Principaux risques à prendre en considération :

  • Vol de propriété intellectuelle (PI) – Lorsqu'un employé quitte une entreprise, il peut emporter avec lui des renseignements confidentiels, comme des copies d’informations exclusives sur disques durs, des dossiers clients ou des secrets commerciaux. Une telle situation représente un risque pour la marque et le positionnement concurrentiel de l'entreprise.
  • Fuite des compétences – Pour un employeur, il existe un risque énorme lorsque des employés clés décident de quitter l’entreprise ou encouragent des membres de leur équipe à faire de même, emportant avec eux les connaissances institutionnelles de l’entreprise. Dans ce cas, les autres membres de l'équipe se retrouvent à subir une pression pour remplir leurs engagements envers les clients, sans parler de la concurrence avec d'anciens collègues qui disposent de connaissances approfondies quant aux pratiques et aux processus de l’entreprise.

Solutions à mettre en œuvre :

  • Envisager des solutions technologiques, telles que des logiciels pour détecter les vols de propriété intellectuelle (par exemple, les téléchargements de masse), des clés USB cryptées ou des programmes de surveillance pour prédire le départ de certains employés.
  • Comprendre pourquoi les employés quittent l’entreprise. Tirer parti des entrevues de départ et des enquêtes à l’interne sur la satisfaction des employés pour élaborer une stratégie de rétention et d'engagement des employés. S’assurer que les employés sont motivés, engagés et reconnus pour leurs réalisations, car il ne s’agit pas toujours d’une question de rémunération.
  • Protéger les connaissances de votre entreprise. S’assurer que les processus clés sont bien documentés et transmis à l'ensemble du personnel en cas de départ d'un employé. Améliorer le plan de la relève de votre entreprise et développer les compétences et les talents du personnel actuel.

Quels sont les risques liés aux menaces externes?

La pénurie de main-d'œuvre peut également accroître le risque pour les entreprises en raison de facteurs externes, notamment dans les situations suivantes :

  • Augmentation des fraudes et des cyberattaques – Les pirates informatiques savent que les professionnels occupés et le personnel surchargé sont moins susceptibles d'être vigilants face aux escroqueries, ce qui rend les entreprises plus vulnérables. Il est important d’établir une stratégie en matière de cybersécurité qui est renforcée de manière continue par des formations et l’application de tests.
  • Risques liés aux agences externes ou aux fournisseurs – Lorsqu’une entreprise fait appel à des fournisseurs ou à des agences pour des services tels que la paie, l’informatique ou la cybersécurité, il est important de considérer l’incidence que peut avoir la pénurie de main-d'œuvre de ces parties externes sur votre propre entreprise. Il se peut que vous ayez à modifier la façon de travailler avec des parties externes ou à renégocier les contrats actuels pour tenir compte de ces risques.

CE QUE BDO PEUT FAIRE

Les entreprises doivent être en mesure de repérer les risques qui les concernent, d'évaluer leur niveau d'exposition à chacun d'eux, puis de mettre en place les mesures les plus appropriées pour réduire leur exposition. BDO peut vous aider; nos experts travailleront avec vous pour entreprendre une évaluation globale des risques de votre entreprise, déterminer les points faibles, concevoir et mettre en œuvre des contrôles de cybersécurité et de lutte contre la fraude, de même que créer une solide stratégie de prévention et d'atténuation de ces risques.

Communiquer avec un conseiller BDO dès aujourd’hui :

Alan Mak, Associé, Services en juricomptabilité, Litiges et enquêtes, Services-conseils en finance
BDO Canada s.r.l./S.E.N.C.R.L./LLP — Bureau national

Rocco Galletto, Associé et chef national, Services en cybersécurité
BDO Oakville

Chetan Sehgal, Associé, Services en juricomptabilité, Litiges et enquêtes
BDO Canada s.r.l./S.E.N.C.R.L./LLP — Bureau national

Pierre Taillefer, Associé et chef national, Services-conseils en risque
BDO Montréal

Notre site utilise des témoins nous permettant de vous offrir un service plus réactif et personnalisé. En consultant notre site, vous acceptez l'utilisation des témoins. Veuillez lire notre déclaration de confidentialité pour en savoir plus sur les témoins que nous utilisons et sur la façon de les bloquer ou de les supprimer.